Vivinus De Dietrich de 1900 entre au musée

vivinus de dietrich 2

ce n’est pas tous jours qu’une De Dietrich se retrouve en 1ère page du journal…!

Aujourd’hui, le “Républicain Lorrain”  nous fait le plaisir de parler de cette Vivinus-De Dietrich de 1900 pour l’occasion de son entrée au musée de la faïence de Sarreguemines (57).

Cette voiture est importante pour la ville car c’est officiellement la toute première voiture qui y a circulé. Elle appartenait à un certain Charles Krumenacker (il l’a achetée à l’Expo Universelle de 1900 à Paris) qui a souhaité, justement, qu’elle finisse dans un musée. Chose exceptionnelle, c’est dans son jus d’origine qu’elle y entre.

Pour rappel, c’est le baron Eugène De Dietrich qui s’était approché du belge Vivinus pour construire des automobiles sur son usine de Niederbronn  (alors que son neveu connaissait le succès avec ses autos “Licence Amédée Bollé” sur Lunéville depuis 1896!). Ce partenariat fut de courte durée (à peine un an) et seules 80 voitures virent le jour (dont la moitié seulement s’est vendue). Une telle auto valait entre 2800 et 3160 Marks (l’Alsace était allemande!) et les accessoires comme un panier en osier, 52 marks ou une couverture en imitation cuir, 46 Marks.

Cet exemplaire est probablement le seul ayant survécu.

Quant à Mr Alexis Vivinus (né à Stenay, 55), il avait créée son usine de fabrication automobile dès 1890 (à Schaerbeek, région bruxelloise). Elle fut déclarée en faillite en 1912 et fut reprise par la FAB Fabrique Automobile Belge. Alexis Vivinus rejoint alors l’entreprise Clément-Bayard puis la Société Minerva à Anvers.

Voici l’article:

vivinus de dietrich 1

et les photos du journal :

photo-thierry-nicolas1 photo-thierry-nicolas2 photo-thierry-nicolas3 photo-thierry-nicolas4

 

et au musée:

11752663_1444487909192382_379975930_o1 11721251_1444487995859040_1176515570_n  11736963_1444488012525705_870792735_n 11721279_1444488142525692_158464486_n11759503_1444488075859032_1931710802_n

Vivinus De Dietrich de 1900 entre au musée
5 (100%) 1 vote[s]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.