Tricylecar Castarède Type TM 1938

– Mais quel est ce « truc », vu à Rétromobile 2022? 

– C’est, bien évidemment (!), un le tricyclecar Castarède type TM de 1938… 😛 

– et bien sûr (il n’y a qu’eux pour nous dégoter ce genre de rareté), c’est sur le stand du VRM (Vintage Revival Montlhery) qu’il était présenté.

Il s’agit, en fait, d’une construction amateur réalisée par la fils d’un garagiste, Paul Castarède. 

Pour ce faire, il utilise (recycle?) un moteur bicylindres à plat de 800 cc, la boite 4 vitesse et la transmission d’une moto Gnome et Rhône AX2 placés à l’arrière ainsi que des éléments d’un cyclecar Amilcar pour le train avant et, bien sûr, l’ingéniosité de son bricoleur constructeur. 

Avec son allumage par magnéto et son carbu AMAL, l’auto peut monter à 90 km/h.

Tout naturellement, il se nommera CASTAREDE « spécial » , type TM (pourquoi?) et porte le numéro 001. Il est peu probable qu’il y ait eu un n°2.

Il a du bien servir et il arbore aujourd’hui une superbe patine!

Son allure est étonnante avec sa grosse calandre, ses phares cachés derrière (influence Peugeot 202?) et son « cockpit » qui donnent l’impression de prendre la place de l’avant de la moto « donneuse »!  

Avec son levier de vitesses qui arrive de l’arrière et qui sort du dossier du siège, je pense qu’il faut éviter d’avoir une tendinite au bras droit pour piloter l’engin… 

Refroidissement à air oblige, l’auto est flanquée d’ouïes d’aération.

Pour finir, le tricyclecar est passé aux mines et est homologué!

 

Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile
%%footer%%