RALLY Type N Cabriolet 1932

c’est toujours à Epoqu’Auto (Lyon 2017), sur l’incontournable stand Salmson, que l’on pouvait découvrir, tout juste sortie de restauration, cette superbe Rally type N de 1932.

 

 

Que faisait-elle chez salmson, me demanderez-vous?

C’est tout simple, elle a un moteur (S4, 4 cylindres, double ACT, évidemment) de la marque comme c’est le cas de tous les « types N »!

En effet, comme expliqué dans cet article, Salmson a vendu quelques châssis/moteurs à Rally d’une part et aussi (comme c’est la cas ici) quelques moteurs seuls. Ce beau cabriolet est bien basé sur un châssis Rally et c’est bien une voiture luxueuse et très bien finie (et non plus un cyclecar ou une voiturette).

Place aux photos pour découvrir la belle:

CHASSIS RALLY SURBAISSE CABRIOLET 4 PLACES

MOTEUR SALMSON S4 1300 CM3 (65X98), DOUBLE ARBRE A CAMES EN TETE

ALLUMAGE PAR MAGNETO SALMSON H48

DYNASTAR EN BOUT DE VILEBREQUIN

BOITE MECANIQUE 4 VITESSES

et voici lses dessous, son moteur et son châssis (photos récupérées sur le site du carrossier restaurateur « Carrosserie Kayedjian« )

Elle sortait tout juste de sa restauration, merci à l’Amicale de nous la présenter en primeur… 😉

RALLY ou RALLY-Salmson?

pour bon nombre de personnes, le nom « Rally » (sans « e » à la fin) est presque devenu synonyme de « Salmson S4 ou S4C modifiée et transformée en cyclecar sportif »….

Hors, il n’en est rien et, même s’il y a bien eu des « Rally-Salmson » (et Salmson n’a fourni que 6 châssis-moteurs en tout et pour tout, courant 1933!), Rally a bien été une marque de cyclecar à part entière…!

(Salmson ayant arrêté la compétition, ceci permit que le nom y reste associé quand même.)

Donc, Rally (1921-1933), fondé à Colombes, était une marque de voitures sportives, d’abord avec des bi-cylindres Harley-Davidson puis des moteurs-boites fournis par des firmes connues comme Ruby, CIME, Chapuis-Dornier ou SCAP. Il y aurait même eu une 8 cylindres (en ligne, de 1480 cc en 1927). Les séries les plus connues sont les « ABC » (pour châssis abaissé!), tout moteurs confondus et, enfin, les rares séries « N » sur base de Salmson en 1933.

Compte tenu de l’aspect artisanal du constructeur, du nombre de fournisseurs différents, des modifications qu’ont subi les voitures pour les différentes compétitions, il est certains qu’aujourd’hui, il n’y a pas 2 voitures identiques et cela peut amener à la confusion citée en introduction!

 

 

Rally, comme beaucoup d’autres « petites » marques n’a pas survécu à la fameuse « crise de ’29 ».

Et voici une « reconstruction » de Rally vue au VRM 2015 (moteur salmson 2ACT 1800cc, boite Delahaye 135M à 4 vitesse semi-synchronisées) :

et voici une pub d’époque que les modèle ABC:

[themoneytizer id= »4805-10″]

 

Quitter la version mobile
%%footer%%