La coupe Gordon Benett

En 1899, James Gordon Bennett, le richissime propriétaire du journal New York Herald (c’est ce journal qui, entre autre, organise  l’expédition africaine de l’explorateur anglais Henry Morton Stanley à la recherche de David Livingstone de 1869 à 1871), propose aux automobile-clubs des pays industrialisés d’organiser un Prix International où les nations seront représentées par leurs constructeurs automobiles.

La Coupe Gordon Bennett connaît des débuts difficiles.

La première se tient en France en juin 1900 sur le parcours Paris-Lyon, mais elle ne rassemble que cinq concurrents, dont trois Français, tous sur Panhard-Levassor.

Il faut savoir qu’à cette époque, notre pays est le premier producteur de voitures au monde et que le sport automobile est un monopole hexagonal. Deux voitures seulement rejoindront l’arrivée (Charron et Girardot), à 62 km/h de moyenne tout de même.

En quelques années, elle devient un événement aux répercussions mondiales, avec de puissants enjeux industriels, économiques et politiques.

Ces premières courses marqueront la naissance des grandes compétitions automobiles internationales.

  

Année
Pays
Route/Circuit
Pilote
Voiture
Temps
1900
France
ParisLyon, France
Fernand Charron, FR
Panhard 40 HP
9 h 09
1901
France
Paris – Bordeaux, France
Léonce Girardot, FR
Panhard 40 HP
5 h 50
1902
Royaume-Uni
Paris – Innsbruck, Autriche
Selwyn Edge, GB
Napier 50 HP
11 h 02
1903
Allemagne
AthyComté de Kildare, Irlande
Camille Jenatzy, BE
Mercedes 60 HP
6 h 39
1904
France
Montagnes de Taunus, Allemagne
Léon Théry, FR
Richard-Brasier
5 h 50
1905
France
Circuit d’Auvergne, Clermont-Ferrand, France
Léon Théry, FR
Richard-Brasier
7 h 02

La dernière à lieu en 1905. En effet, l’Automobile Club de France a décidé de la saborder pour organiser, dès l’année suivante, son premier Grand Prix de l’ACF.

Signe que l’événement a gravé dans la mémoire collective des souvenirs vivaces, cent ans plus tard, les partenaires historiques de la Coupe Gordon Bennett se sont à nouveau rassemblés pour la  remettre sur pied en 2005.