Rochet-Schneider Type 16500 de 1924?

Rochet-Scheider 4Vue à Epoqu’Auto, ce Torpedo “Skiff” Rochet-Schneider 16500 en cours de restauration.

La carrosserie est de BILLETER et CARTIER et son moteur est un 4 cylindres de 4L, soupapes en tête (cf. la pub). La qualité de cette auto est à la hauteur de la réputation de la marque!Rochet-Scheider 12 1925

Pour rappel, Rochet-Schneider était un constructeur lyonnais (créé par Édouard Rochet et Théophile Schneider) qui commença par fabriquer des vélos dès 1889 et des automobiles à partir de 1892.

Devenu anglaise en 1905, elle redevient française après un premier échec en 1909, année aussi du départ de Théo Schneider (qui va créer sa propre marque) et du rachat des carburateurs Zenith (Zenith qui assurera la prospérité de l’entreprise qui, par ailleurs vendait peu de voitures, de part le positionnement très haut de gamme…). La qualité était telle que le président de la République Raymond Poincaré avait choisi un Torpédo 25 CV de la marque comme véhicule officiel en 1913.RS 1914_Salon_ Après la première guerre, les autos étaient toujours aussi haut de gamme mais la faible productivité en faisait les châssis les plus chers du marché. La production ne survit pas à la crie de 29 et s’arrête en 1931 pour les voitures (et en 1951 pour les poids lourds).

Rochet-Scheider 5 Rochet-Scheider 4 Rochet-Scheider 7 Rochet-Scheider 6 Rochet-Scheider 3

Rochet-Schneider 1 Rochet-Schneider 2 rochet_schneider_torpedo_19

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.