Robert Benoist chez Salmson

Salmson palmarès 1921 et 22si Salmson a une image sportive, ce n’est pas par hasard puisque la marque automobile a, dès ses origines, brillé en compétition avec ses cyclecars…

Et les résultats étaient bien au rendez-vous, que ce soit avec des pilotes “usine” ou avec des pilotes privés au volant de leur propre voitures de série! 🙂

Salmson ne se privait d’ailleurs pas de se servir de ces résultats pour communiquer, comme le montrent ces publicités.

 

 

 

Salmson 9 records du monde Salmson 35 victoires Salmson 5 victoires

Que ce soit à Brookland, Le Mans, Tarragone pour 1922, le Bol d’Or Automobile, Milan, Grands Prix en 1923, un nom revient systématiquement, c’est celui de Robert Benoist qui mène son écurie à la victoire régulièrement (lui et Desvaux, bien sûr!).

benoist remporte 4 GP en 1927Robert Benoist (de son vrai nom Marcel Charles Benoist, 20 mars 1895, 10 septembre 1944) était devenu pilote automobile chez Salmson après avoir été pilote de chasse et instructeur pendant la première guerre mondiale.1925_gp_de_acf_montlhery_robert_benoist_delage_2lcv_1st_2 Il entrera en 1924 chez Delage chez qui il deviendra champion du monde en remportant, en 1927, 4 Grands Prix (France, Italie, Espagne et Grande-Bretagne).

L’année suivante, il entre chez Bugatti (Delage s’étant retiré de la compétition) et y remporte, entre autre, les 24 h du Mans en 1937 (en équipe avec Jean-Pierre Wimille)!phoca_thumb_l_24hdumans1937-0025

Pendant la deuxième guerre, il entre immédiatement en résistance en intégrant le SOE (Special Operations Executive) mais sera arrêté et exécuté par les nazis le 10  septembre 1944 à Buchenwald. C’était un grand pilote et un héro national!

Bien sûr, cet article n’est qu’un trop court raccourci de sa carrière et sert surtout à rappeler ses débuts chez Salmson 🙂

Bol d’Or 1922 (il termine deuxième derrière l’Amilcar d’André Morel et devant la Salmson de Juan Bueno)
28-5-22, Bol d'or [motocycliste], Benoist sur Salmson

Grand Prix de Boulogne (juillet 1922). Il termine 8ième mais ses équipiers Lucien Desvaux et Georges Casse remportent les 1ère et 2èmes places!
29 7 22, grand prix de Boulogne, Benoist sur Salmson se ravitaille [cyclecars 1100 cmc]

Le voici pour le Grand Prix des Cyclecars au Mans (septembre 1922), il finit 1er à 98,59 km/h de moyenne devant son équipier Lucien Desvaux
Benoist sur Salmson [pesage et contrôle des véhicules la veille de la course] [de g. à d., Lucien] Desvaux et [Robert] Benoist sur Salmson Benoist sur Salmson Le Mans, 17-9-22, Grand prix des cyclecars, Robert Benoist sur Salmson [le vainqueur des 1100 cm3 à l'arrivée de la course]

A Tarragona, 1923, il finit deuxième derrière la Salmson de Desvaux
1923_tarragona__cyclecars_-_robert_benoist__salmson__2nd

Au Grand Prix de Milan (Monza), il remporte la course à 104,89 km/h de moyenne devant la Salmson de Bueno
1923_milan_gp__cyclecars_-_robert_benoist__salmson__1st

et je n’ai cité, là, que les courses pour lesquelles j’ai trouvé des photos… 🙂

Robert Benoist chez Salmson
5 (100%) 1 vote[s]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.