Maserati 8CM de 1933

Cette voiture de course, la Maserati 8CM de 1933, faisait partie de la rétrospective de la marque au trident à Epoqu’Auto 2019.

Cette Maserati est née en tant que 8CM (8 cylindres, monoplace) avec un moteur 8 cylindres de 3 litres (2991 cc) et sous le n° 1518 en 1933, elle sera modifiée en usine pour recevoir un 6 cylindres de 1500 cc, 2 ACT et compresseur et prend alors le n° 1520. Sa puissance est de 175 Cv. Son poids est de 785 Kg.

La 8CM sera fabriquée à 17 exemplaires entre 1933 et 1935. 

Voici sa fiche de présentation:

« Vendue en 1933 à Prague, elle revient à l’usine en 1934 pour diverses modifications qui vont aboutir à la rebaptiser #1520.

Victorieuse du Grand Prix de Dieppe en 1934 pilotée par P. Etancelin elle va participer encore à de nombreuses épreuves et faire l’objet d’améliorations constantes comme très souvent à l’époque où seule comptait la victoire. »

(sur l’affiche publicitaire Esso ci-contre, je ne sais pas pourquoi la Maserati n°2 d’Etancelin a été immortalisée avec le n°3 par Géo Ham?)

Elle fait maintenant partie de la collection Schlumpf de la Cité de l’Automobile qui l’a prêtée pour cette expo.

 

Pour l’anecdote, la 8CM est née avec le châssis de la 4CM (4 cylindres) et ce dernier s’est avéré trop peu rigide pour le 8 cylindres, son poids et sa puissance. 

C’est le pilote Tazio Nuvolari qui quitte l’écurie Ferrari d’Alfa Romeo lors du GP de Spa en 1933 pour intégrer l’écurie Maserati et fait renforcer le châssis sur le champs…, pour finir premier de cette course (voiture n°22 ci-contre, photo du net)!

 

 

 

Un peu de lecture:

 

 

2 commentaires sur “Maserati 8CM de 1933”

  1. Bonjour, je découvre votre site et vous en félicite.
    Concernant l’article sur la MASERATI 8CM de 1933 (qui est à la Cité de l’Automobile de Mulhouse ex-collection Schlumpf) je me permets d’apporter une petite rectification: cette voiture a été achetée neuve le 18 Septembre 1933 par Philippe Etancelin (mon grand-père) et elle porte le n° 3010. Il est allé la chercher à l’usine Maserati de Bologne le 27 Décembre 33.
    Il a couru avec cette voiture du Grand Prix de Monaco 1934 jusqu’au Grand Prix de Pau 1935. Il a revendu la voiture à Armand Girod. Comme vous le dites très bien, on ne comprend pas pourquoi Geo Ham a affublé cette voiture du n° 3 sur l’affiche Essolube, mais plus encore je rajoute qu’il est incongru d’avoir fait figurer la voiture en rouge, car cette voiture étant engagée par Ph.Etancelin, concurrent Français, elle était de fait peinte en bleu !!!
    J’ai tous les documents originaux d’époque (bon de commande, facture, télégramme Maserati, etc…ainsi que des centaines de photos que j’ai publié dans le livre que j’ai auto-édité « Grand Prix Summum ».
    N’hésitez pas à me contacter pour plus amples informations (aussi sur les 5 Bugatti, les 3 Alfa Romeo, les 3 Talbot Lago T26C) avec lesquelles mon grand père a couru de 1926 à 54 en Grand Prix et Formule 1.
    Avec mes sportives salutations. André Etancelin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.