Lorraine Dietrich B3-6 victorieuse des 24 Heures du Mans 1925

voici la Lorraine Dietrich B3-6 qui a fini première au “Grand Prix d’Endurance de 24 Heures”, “Coupe Rudge-Witworth” au Mans en 1925 sous le n°5.

Elle était exposée à la rétrospective de la marque à Metz (2018) au salon Auto Moto Classic.

Elle a été reconstruite avec la majeure partie de ses pièces d’origine, notamment son châssis (122386).

C’est une chance qu’elle n’ait pas disparu car il s’agit d’un véritable monument historique puisque c’est exactement celle dans laquelle de Courcelles et Rossignol ont remporté la course des 24 Heures du Mans en 1925 en parcourant 2234 Km à une moyenne de 93 km/h.

Par ailleurs, la n°4 de Stalter et Brisson finit troisième.

Toujours basée sur un châssis court “sport”, la carrosserie s’affine encore.

La capote gagne en simplicité d’installation (à défaut d’élégance et d’efficacité mais ce n’est pas la priorité en compétition)…

On les reconnait au premier coup d’œil car les roues de secours se retrouvent sur les marche-pieds, ce qui s’avérera peu pratique pour monter et descendre lors des ravitaillements.

 

 

Le moteur, quant à lui, est poussé et inaugure un double allumage pour développer 100 cv à 3000 trs/mn et reçoit un radiateur d’huile supplémentaire (derrière le radiateur d’eau qui, lui, est protégé par une grille). Contrairement à la n°4, elle n’a qu’un seul carburateur.

Le tableau de bord est très complet, il a même son boulier pour compter les tours…

vidéo:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.