Lorraine Dietrich B3-6 Sport victorieuse des 24 Heures du Mans 1926

attention, ce n’est une mais LA Lorraine Dietrich qui a triomphé aux 24 Heures du Mans entre les mains de Robert Bloch et Gérard Rossignol en 1926!

Elle était exposée lors de la rétrospective à Auto Moto Classic Metz (2018)

 

Pour la remettre dans le contexte, voici ici un rappel sur le déroulé de cette course des 24 Heures du Mans de 1926.

Le modèle “Sport” a un moteur évolué des fameuses B3-6 15 CH, 6 cylindres de 3,5 Litres (3445 cc).

Pour qu’elle ait une température idéale, son radiateur est plus petit (c’est, en fait, celui des 4 cylindres A1-4) et il est échancré sur les côtés pour laisser la place à 2 radiateurs d’huile. C’est derniers permettent une meilleure lubrification du moteur et, ainsi, de le pousser un peu plus dans les tours sans risquer de casse (il s’agit bien d’une compétition sur 24 heures…)!

On peut admirer, au milieu de la calandre, le code fixe “monocle”, nouveauté de chez Marchal.

Aussi, elle a droit à un double-allumage (technologie aviation!) et deux carburateurs Zenith. Sa puissance est de plus de 100 Cv à 3800 trs/mn et elle peut monter à 160 km/h!

Sa carrosserie a été réalisée par l’atelier Kelsch (à Levallois) sous licence Weymann. Cette technologie de carrosserie souple avec du simili à la place de la tôle permet une caisse très légère.

Par rapport à 1925, les roues de secours ont quitté les ailes pour faciliter l’accès à bord. Elles se retrouvent sous la pointe arrière, ce qui la rend plus massive. Les ailes récupèrent des coffres pour y loger les batteries.

Elle a un tableau de bord très complet…

vidéo:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.