Lorraine Dietrich B3-6 Le Mans 1925 (n°4)

pour illustrer le 200 ième article de ce blog, il faut une voiture exceptionnelle!

Quoi de mieux, alors, que cette Lorraine Dietrich N°4 B3-6 Sport type Le Mans (châssis 122892, Moteur 133111) qui a fini 3° aux 24h du Mans en 1925 entre les mains de Stalter et Brisson (cette même année, c’est la n°5 qui remporte la course avec Courcelles et Rossignol, ce classement confirmant la qualité des autos de la marque qui s’étaient classées 2° et 3° l’année précédente et, on ne le sait pas encore en 1925 mais elles finiront 1°, 2° et 3° l’année suivante!). Rappelons-nous que le but n’était que de prouver les qualités, en course, d’une auto « de série »! Quelle démonstration! 🙂

Son moteur a soupapes en tête de 3.5L possède un double allumage et deux carburateurs. Il est d’une robustesse et d’une fiabilité à toute épreuve, il demande juste d’être à la bonne température pour en tirer la quintessence…

La carrosserie provient de chez Kelsch et a la particularité de pouvoir intégrer complètement la capote et ses arceaux (les départs se faisaient capote en place et il fallait la remballer au bout de quelques tours)

 

Même l’ergonomie intérieure a été étudiée avec des compteurs orientés vers le conducteur pour une meilleure lecture ( et un « boulier » pour compter les tours)

En fait, nous avons plus à faire un un morceau d’histoire qu’à une simple automobile de course 😉

(merci à son actuel propriétaire pour l’échange et les précisions qu’il a pu apporter)

 

vidéo:

Elle sera à vendre chez par Bonhams à Chantilly le 5 septembre 2015.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile
%%footer%%