Lancia Lambda Torpedo Tourer 1924

voici une des voitures les plus avant-gardistes et les plus innovantes de ce début des années ’20, j’ai nommé la Lancia Lambda! Il s’agit ici d’une “deuxième série Torpédo Tourer” de 1924 et elle était exposée au dernier salon Rétromobile (2019).

(N°de châssis: 11294; N° de construction: 1355)

La légende veut que ce soit en 1919, lors d’une excursion en bateau, que Vincezo Lancia constata que la coque en acier d’un bateau est beaucoup plus rigide que le châssis d’une voiture contemporaine. Il fit alors breveter son dessin d’une construction «monocoque» entièrement en acier et le mît en application, en collaboration avec son ingénieur en chef Battista Falchetto, sur la “Lambda”. Ce principe permet d’avoir une voiture beaucoup plus rigide tout en étant plus légère et plus basse (le tunnel peut passer au dessus du plancher et non plus en dessous!). Son allure basse (la ligne de caisse ne dépasse pas 1 m) et allongée est encore accentuée par le coffre qui est, en fait, un caisson et qui renforce la structure contre la torsion…

Comme une seule innovation ne suffisait pas, la Lambda est équipée d’une toute nouvelle suspension avant indépendante à glissière.

Elle confère à la voiture une tenue de route bien supérieure à celle de ses concurrentes de l’époque (et restera utilisée par LANCIA jusqu’à l’Aurelia dans les années cinquantes!).

Quant au moteur, il est aussi original puisqu’il s’agit d’un  V4 de 2120 cm3 (à un angle de 13 degrés avec des cylindres décalés), 1 ACT en tête et un vilebrequin à paliers.

Il développe 49 CV à 3250 trs/mn tout en étant très compact et la Lambda peut rouler à 110 km/h.

La boite est à 3 vitesses (elle passera à 4) + MA.

Enfin, elle est équipée de freins aux 4 roues.

Pour la Lambda, il y aura 9 séries en tout (entre 1922 et 1931), les dernières pouvant exister en “châssis nus” pour répondre à la demande des carrossiers (à partir de la 6° série) mais ce sont les “monocoques” qui restent les intéressantes et les plus “pures”!

J’avais déjà présenté une Lancia Lambda de 1923 ici. On y voit la structure monocoque… 😉

Et voici un article très complet paru dans Omnia en 1926 (j’aime bien l’expression de “Torpédo Lancia Type Lambda à Châssis-Carrosserie combinés”), trouvé sur Gallica.

5.0
01

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.