Hotchkiss AM2 Torpédo Luxe 1927

C’est le Musée de Compiègne qui exposait ce gros Torpédo Hotchkiss AM2 de 1927 à Rétromobile (2022)

L’Hotchkiss AM2 (13 CV alors que l’AM faisait 12 CV) brillait par son moteur, un 4 cylindres en ligne de 2413 cc, soupapes en tête qui développe 56 Cv à 3200 trs/mn et peut monter, avec sa boite 4 vitesses, à 110 km/h.

Elle a été fabriquée de 1925 à 1933 et fut un réel succès.

Je crois que le nom d’usine de cette carrosserie était Cochinchine (Torpédo 7 places, 2 strapontins face à la route, rideaux rigides, porte-bagages et pare-brise 2 pièces. La 5° roue à l’arrière)

Voici la présentation faite de ce Torpédo AM2 de 1927 qui, malgré son nom et sa conduite à droite, est bien une auto française:

La calandre de cette voiture est ornée des deux canons croisés formant l’emblème de la marque. La firme Hotchkiss, créée en 1855 par Benjamin Berkeley Hotchkiss (1826-1885) aux États-Unis, trouve en effet son origine dans la fabrication d’armes, notamment pendant la guerre de Sécession.

Dès 1867, Hotchkiss installe une filiale de son entreprise d’armement et de munitions en France.

En 1901, il fabrique des pièces détachées, puis se lance en 1904 dans la construction automobile.

Après avoir produit des automobiles de grand luxe à l’aube des années 1910, dont le Musée national de la voiture possède un témoignage (Double coupé conduite intérieure, 1906, carrosserie Audineau), Hotchkiss se définira comme la marque du « juste-milieu », séduisant une clientèle bourgeoise appréciant le confort, la qualité, la discrétion.

La torpédo luxe AM2 est une voiture de luxe, mais abordable, de qualité, confortable, solide et fiable. Elle comprend sept places dont deux sur strapontins, rappelant ainsi une tradition héritée de l’hippomobile.

Hotchkiss revoit au milieu des années 1920 sa politique de production et impose le châssis unique AM puis AM2. La marque décide également de produire elle-même ses carrosseries, ce qui était alors assez novateur, l’habitude étant encore de livrer le châssis nu. Dans le même temps, l’entreprise se lance dans la conception de caisses souples. La production commence dès 1923.

Ces voitures présentent certes des dimensions importantes, elles peuvent accueillir jusqu’à six, voire sept personnes, mais leurs lignes demeurent équilibrées.

La presse s’enthousiasme pour ces automobiles que Hotchkiss prétend moyennes alors que leur équipement est parfois supérieur à certains véhicules de luxe. Elles sont même présentées alors par certains commentateurs comme les meilleures du marché !

Le Torpédo présenté ici sort des réserves du Musée Schlumpf où il est conservé depuis une quarantaine d’années…, c’est un vrai plaisir de pouvoir la découvrir.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile
%%footer%%