Hispano Suiza H6B Coach Million-Guiet 1926

Encore une auto dans le plus pur style Art-Déco avec cette impressionnante (c’est bien le terme!) Hispano-Suiza H6B de 1926 carrossée en Coach par Million-Guiet et exposée à Rétromobile (2022).

Elle porte de n° de Châssis 11057 et le n° de Moteur 301408.

La marque, initialement hispano-suisse, Hispano-Suiza a été créée par l’ingénieur suisse Marc Birkigt et le financier Catalan Damian Mateù en 1904 à Barcelone.

Très tôt, elle sera soutenue par le roi d’Espagne. Ce dernier donnera même son nom à un modèle mythique, la sportive Type 15 dite Alphonse XIII.

Néanmoins, c’est en France, où sera créée une succursale dès 1911, que brillera Hispano Suiza… Et pas seulement avec ses automobiles puisque le marque, devenue française pour l’usine de Bois Colombe, fournira parmi les meilleurs moteurs d’avions pendant la guerre de 14-18. 

C’est ainsi (pour faire simple) qu’Hispano-Suiza présente, en 1919, la nouvelle H6. Très haut de gamme, cette 32 CV s’adresse principalement aux rois, aux industriels, aux stars, etc… et prend la cigogne, chère aux As des As, pour emblème.

Son moteur, conçu par Marc Birkigt est un dérivé des moteurs d’avions (la moitié d’un V12). C’est donc un six cylindres en ligne de 6 597 cc monté sur 7 paliers avec un à arbre à cames en tête et double allumage. Ses pistons sont en alliage d’aluminium et coulissent dans des chemises en acier vissées au bloc en alliage, ce qui permet de contenir le poids de ce gros châssis-moteur.

La puissance maximale est de 135 ch à 2400 tr/min et sa souplesse est telle que l’on peut rester sur le dernier rapport du pas jusqu’à 140 km/h (la boite est à 3 vitesses).

Pour la première fois, on voit non seulement des freins aux 4 roues mais ces derniers sont pourvus d’une assistance! C’est une telle avancée que  Rolls Royce, concurrent direct, les adoptera!

Les H6 et évolutions seront produits de 1919 à 1931 à 2 151 unités.

En 1922, elle devient la H6 B, toujours en 32 cv mais avec un moteur plus poussé et en 1924 apparait la H6C, une 46 cv à la cylindrée qui monte à 8 litres et développe 160 CV avec toujours plus de silence et de confort!

La H6B présentée ici date de 1926 et a été recarrossée en 1931 par Million-Guiet.

Ce carrossier qui existe depuis 1854 et qui s’est vite reconverti à l’automobile s’est développé en exploitant le brevet Baehr dans les années ’20 et a acheté l’exclusivité du brevet Toutalu de de Viscaya en 1930. Le style des carrosseries  « extra-légères » (la caisse fait environ 300 kg, pas plus!) qui s’ensuivent est bien particulier et reconnaissable entre mille! 

(présentation du carrossier Million Guiet et du brevet Toutalu par de Viscaya ici)

Ainsi carrossé, cette H6B est un pur chef-d’œuvre Art-Déco, accentué par sa couleur noire intégrale! 

Je suis complètement fan de ses détails:

    • ligne droite verticale à l’avant avec la « casquette du pare-brise » qui rappelle le « pied de botte », 
    • les vitres latérales avec des arrondis d’inspiration ferroviaire
    • équilibre des lignes
    • les ailes qui enveloppent les roues, allongeant encore le capot 
    • les marche-pieds qui suivent le bas de la caisse et accueillent la roue de secours
    • pare-chocs tubulaires (j’aime mois le rappel latéral)
    • le bas du pare-brise qui épouse la forme du capot et donne un air agressif
    • les flasques de roues
    • les poignées de porte (elles me font penser à celles de la Villa Savoye de le Corbusier, construite à cette même époque)
    • etc… on peut passer des heures à la scruter sans se lasser!

Elle était présentée par la marchand Christoph Grohe que je remercie de nous avoir permis de l’admirer!

Il précise que son historique est limpide avec seulement six propriétaires depuis l’origine, dont le quatrième a possédé la voiture de 1965 à 2006. Non restaurée mais en état de marche, elle a su garder sa patine d’origine (elle a dû être particulièrement bien entretenue tant elle semble neuve!)

Le dessin de cette carrosserie se prêtait aussi bien à ce coach qu’aux cabriolets, coachs découvrables et berlines…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.