Hispano-Suiza H6 Torpédo Duvivier 1921

Cette Hispano-Suiza 32 CV, Type H6, de 1921 et sa carrosserie Torpédo (ou Tourer) par Duvivier était exposée au Salon Rétromobile de 2022.

Voici la présentation faite par le marchand AVC (Auto Veteran Company):

 Hispano-Suiza a toujours été l’une des plus grandes créations automobiles de tous les temps. En tant que choix des magnats de l’industrie, des stars hollywoodiennes et de la royauté européenne, ils se sont établis au premier rang des constructeurs automobiles de luxe après la fin de la Première Guerre mondiale.
Le châssis 10091 a été vendu le 26 avril 1921 via l’Entente Industrielle au nom de M. Tozer. Plus tard, la voiture a été vendue en Australie, où elle n’a survécu que sous la forme d’un châssis sans carrosserie. D’après le célèbre hispaniste australien Tim Hewison et à travers le Royaume-Uni, 10091 a atteint la République tchèque en 2008, où il a été restauré au fil des ans. Les restes de la première carrosserie originale de Duvivier ont été obtenus en France et utilisés pour la restauration. Cet Hispano qui est la cinquième plus ancienne voiture de la série H6 encore en vie, a été restaurée avec précision par des experts de la marque en utilisant des techniques d’époque, y compris la peinture de carrosserie à la nitrocellulose. Le type H6 qui n’a été construit qu’à environ 270 exemplaires était le prédécesseur du H6B qui diffère par de nombreux détails, tels que l’embrayage à cône, le démarrage à pédale, le verrouillage spécial du capot, etc. C’est la version la plus rare du célèbre type!

Il s’agit donc d’une des plus ancienne H6 (qui deviendra H6B) encore roulante et elle aurait récupéré sa caisse d’origine lors de sa dernière restauration.

Cette carrosserie Torpédo par R. Duvivier correspond exactement à la description faite dans Omnia de 1921 (trouvé sur Gallica):

Les carrosseries fermées ne doivent pas nous faire oublier les torpédos Duvivier :

la partie supérieure de la caisse est entièrement en acajou massif et vernie au tampon, de telle sorte qu’aucune pièce d’ébénisterie n’est rapportée, mais bien prise dans la masse.

…/… 

Un système de porte-roue, breveté par Duvivier, permet de placer les roues de rechange dans les ailes avant, où des cuvettes spécialement aménagées les reçoivent. Cette disposition très agréable et très esthétique n’est satisfaisante, il faut bien le dire, que si elle est réalisée de façon parfaite. C’est ici le cas, grâce à un appareil d’une conception très mécanique, extrêmement rigide et résistant qui, à la fois, évite à l’aile toute déformation intempestive et au pneumatique toute usure maladroite car est-il une chose plus ridicule que d’user, par des frottements malsains, un pneu de rechange, neuf, sur son support ?

Nous venons d’insister assez longuement, en ce qui concerne les carrosseries R. Duvivier, sur leur intérêt au point de vue confort, commodité et, si l’on peut dire, esprit mécanique. Il convient d’ajouter que leur esprit esthétique ne le cède en rien à leurs autres qualités, et qu’elles ont un cachet tout à fait particulier, grâce à leurs dispositifs spéciaux d’aménagement intérieur, et aux jolies trouvailles qui ont attiré l’attention sur ces carrosseries parfaites inspirées du meilleur goût.

Il est vrai que ce Torpédo est sobre, transpire la qualité et le bon goût …

Le Roi d’Espagne Alphonse XIII ne s’y est pas trompé en restant fidèle à la marque (même si elle est devenue française pour les autos fabriquées à Bois Colombes)

Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile
%%footer%%