Hélica 1922 de Marcel Leyat

il n’y a qu’au VRM (Vintage Revival Montlhéry) que l’on peut découvrir et voir rouler ce genre d’engin… 🙂

Il s’agit ici d’un Hélica de 1922, cyclecar à hélice conçu par Marcel Léyat.

 

Marcel Léyat a construit des Hélica entre 1913 et 1926 et a même réussi à en commercialiser…

L’histoire dit qu’il a eu reçu 600 commandes quand il l’a présentée mais environ 23 ont été réellement fabriquées.

 

La conception des ces automobiles est complètement empruntée à l’aviation puisqu’il n’y a pas de châssis, pas de boîte de vitesse et encore moins de roues motrices puisque la « traction » se fait par une hélice de type aviation!

Le moteur est ici un bicylindre Anzani 1200 cc  et, grâce à son poids plume (moins de 300 kg avec deux passagers), l’auto peut monter à 100 km/h. Bien que sa carrosserie ait été refaite, sa mécanique est d’origine.

Evidemment, je pense qu’il ne faut pas s’emballer non plus car la tenue de route doit être… assez « particulière » avec sa direction sur les roues arrières et ses freins uniquement sur les roues avant (avec une pédale pour chaque côté)!

Sa conception est ingénieuse et surtout très simple car Marcel Léyat souhaitait un véhicule économique et accessible au plus grand nombre.

L’idée de son inventeur était, à terme, de réussir à créer une voiture-avion capable de rouler sur route et de voler…

En 1927, une Hélica à la carrosserie surbaissée atteignit 170 km/h sur l’anneau de Montlhéry.

 

 

 

 

(les photos d’époques sont de l’agence Meurisse ou d’articles trouvés sur le site Gallica)

Pour ceux qui auraient des doutes, bien sûr que ça roule! 🙂

site qui parle de voitures à hélice: http://www.douglas-self.com/MUSEUM/TRANSPORT/helica/helica.htm

2 commentaires sur “Hélica 1922 de Marcel Leyat”

  1. c’est une plaisanterie ce moteur Anzani par le frère ..C’est pas une auto mais un cyclecar…Et en plus mettre son copyright sur des photos piquées sur Gallica sans citer la BnF ni l’auteur, t’as honte de rien..quant on ne sait pas, on n’invente pas et surtout on n’écrit pas ce genre de connerie, putaing on touche le fond là

    1. merci pour votre gentil message…
      – Gallica est cité pour les sources et chacun est libre d’aller y chercher lui même les éléments sans « copyright ».(Sur mon site, il se met automatiquement.)
      – je ne prétends pas tout savoir, au contraire, et je mets à disposition mes recherches et trouvailles gratuitement sur PatrimoineAutomobile.Com avec l’espoir de parfaire mes connaissances grâce aux remarques et compléments d’infos que l’on peut m’envoyer.
      – vous qui savez tout, je vous invite à créer un meilleur site… Je ne doute pas qu’il serait absolument parfait!
      – enfin, je suis heureux de compter une telle sommité parmi mes lecteurs… 😛
      Amicalement (ou pas)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.