Georges Irat OLC3 Labourdette 1947

le club Georges Irat présentait 2 autos exceptionnelles à Epoqu’Auto (2017) dont cette “OLC3” à carrosserie Labourdette avec pare-brise “VUTOTAL” (conçu par l’ingénieur Joseph Vigroux chez Labourdette), concept exclusif du carrossier.

Pour rappel, Labourdette a carrossé 2 Georges Irat après la guerre dont celle-ci et un autre prototype en 1949 (équipé d’un moteur de 2 litres accouplé à une boîte Cotal, avec des freins hydrauliques et monté sur une ossature en magnésium), vendu à Rétromobile en 2016.

Je trouve la carrosserie de celle-ci, bien que plus classique, plus réussie (surtout la face avant) que la suivante…

La mécanique de l’OLC3 n’est évidemment plus le RUBY mais le moteur 11 CV Citroën (1991 cc) et les “tractionnistes” reconnaitront la “queue de vache” du levier de vitesse sur le tableau de bord…

Voici la présentation faite par le club:

Pour le salon de Paris 1947, Georges IRAT n’a pas eu le temps de terminer l’élaboration de son nouveau prototype. Malgré tout la voiture est exposée, sans mécanique et avec une carrosserie dont les ouvrants ne sont pas fonctionnels.

L’auto semble n’avoir jamais été terminée et sa magnifique carrosserie signée du Maître Labourdette sera montée sur un châssis d’OLC3 par le garage François, alors concessionnaire exclusif.

C’est l’actrice Daisy Daix qui acquiert la voiture en mai 1950, malheureusement, celle-ci trouve la mort à son volant deux mois plus tard dans un accident Porte d’Asnières à Paris.

La voiture est alors remise en état et après être repassée aux Mines, elle fait le bonheur de plusieurs propriétaires puis on perd sa trace.

Redécouverte par un collectionneur au début des années 1990, « OLC3 n°1723 » se présente alors sous l’aspect d’une épave ayant longuement séjourné à l’extérieur, mais ayant conservé notamment sa plaque de constructeur permettant de l’identifier formellement.

Elle est aujourd’hui aux mains d’un collectionneur belge qui a entrepris une restauration de haut niveau et qui nous fait la primeur de la présenter aujourd’hui sur le salon Epoqu’Auto.

 

Merci au club pour cette présentation de ce modèle unique et, surtout, pour son accueil…! 😉

(Voici le lien du site du Club Georges Irat)

Vous pouvez mettre une (bonne) note à cet article 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.