Facellia F2 Coach 4 places

même si je présente surtout des automobiles avant-guerre sur ce blog, je ne suis pas insensible aux charmes de la petite Facel Véga, la Facellia…

Avec son moteur “Pont A Mousson” (4 cylindres en ligne de 1646 cm3 développant 115 ch à 6400 tr/min, culasse double ACT,  boîte de vitesse provenant également des fonderies Pont-à-Mousson), la Facellia se voulait une auto 100% française et 100% Facel (en fait, c’est surtout que Jean Daninos n’a pas réussi à avoir d’autorisation pour importer un moteur comme pour la HK500 (V8 Chrysler) et que les constructeurs français ont refusé de lui en fournir un…). 

La ligne, particulièrement réussie, l’image de la marque et sa finition haut de gamme ont contribué à la réussite commerciale rapide de la Facellia mais la fragilité du moteur a accéléré les difficultés économiques… (Par manque de temps pour lancer le modèle, le moteur n’a pas pu être suffisamment fiabilisé et les premières mécaniques cassaient comme du verre, nécessitant des échanges standards aux frais de l’usine, précipitant sa ruine!)

Le moteur sera fiabilisé sur les modèles F2 et F2B puis remplacé par un moteur Volvo (celui de la P1800) sur la Facel III. 

Avec ses phares “Megalux”, je pense qu’il s’agit ici d’une F2B donc elle serait d’après le salon de 1961, donc entre 1961 et ’63… Les “Facellia”, toutes versions confondues (y compris facel III) ayant été produites entre 1960 et 1964.

Pour ma part, j’adore sa face avant et sa calandre “coupe-frites”, l’équilibre de sa ligne (même si le coupé 2+2 est encore plus beau!), ses feux “couteaux” à l’arrière, etc… 🙂 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.