EHP Type B3 de 1922

Voici une bien originale voiturette EHP de 1922, conduite intérieur, découverte au dernier Rétromobile (2018)

Bien que la marque EHP soit un peu oubliée aujourd’hui, elle n’en a pas moins marqué l’histoire automobile entre 1920 et 1930…

En effet, c’est fort de son entreprise de constructions mécaniques qu’Henri Précloux (E.H.P. pour les “Etablissements Henri Précloux” à La Garenne-Colombes), comme beaucoup d’autres, se lance dans la construction automobile à l’issue de la première guerre mondiale.

Il présente, en 1921, les B3 (Voiturette) et B6 (Cyclecar, moteur Ruby).

Les carrosseries sont fabriquées par la CGA (Carrosserie générale Automobile à Courbevoie) qui reprendra la marque en 1922.

(La CGA reprendra aussi Bignan en 1926 qui sera rattaché à EHP).

Ces autos ont la réputation d’être bien construites et bien finies.

EHP brillera en compétition

(surtout avant l’arrivée en force de marques comme Salmson et Amilcar…) avec le pilote Chabreiron

et participera même aux 24 H du Mans en 1925 (2 voitures) et 1926 (une voiture et 2 “Tanks”), ce qui lui donnera une image sportive.

 


(photos Gallica, admirez l’état de la route en 1921 sur la première photo…)

Celle présentée ici a été vendue par Artcurial (21456€) et nécessite une restauration complète.

Il s’agit d’un Type B3 (voiturette) de 1922 avec son moteur d’origine SCAP (Type Z, 4 cylindres, soupapes latérales de 900 cc, alésage 55/94). Ce même moteur a aussi équipé les premières BNC, des SIGMA, etc…)

 

L’étonnante carrosserie CGA (refaite sur la partie arrière) lui donne une allure amusante…

 

A partir de 1925 sortira une 8 Cv

5.0
01

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.