Voisin C25 Aérodyne de 1934

Cette C25 Aérodyne était en cours de restauration (sellerie intérieure) chez Dominique Tessier  quand j’ai pu la découvrir.

On ne redira jamais assez que cette incroyable automobile a été créée alors que l’entreprise devait faire face à d’importants problèmes financiers, et surtout que cela n’a pas empêché Gabriel Voisin d’être toujours plus innovant et ingénieux!

N’oublions pas que, même si elle n’a pas les mêmes ambitions et qu’elle ne s’adresse pas à la même clientèle, est a été présentée en 1934, en même temps que la toute nouvelle Traction Avant (de son ami André Citroën qui affrontait aussi des problèmes de trésorerie…)

Sa ligne en forme d’aile d’avion a été dessinée par l’architecte André Noël-Noël Telmont et la courbe du toit , jusqu’au coffre, sert au toit ouvrant coulissant…

On est en plein dans le “fonctionnalisme” où la simple fonction suffit à rendre beau! On peut mesurer ici à quel point c’est vrai 😉

On entend souvent des personnes trouver que les haubans, entre la radiateur et les ailes avant (qui sont presque intégrées au capot), alourdissent la ligne mais ils ne savent probablement pas qu’ils sont véritablement nécessaires en ce sens qu’ils retiennent ces ailes qui sont posées sur un “plateau” soudé au châssis à l’avant (idem pour l’arrière de la caisse posé sur sur ce même type de plateau qui est entouré de ces “godrons” caractéristiques de la marque) et permettent de supprimer le support d’ailes du dessous et, donc, de les descendre au maximum et d’avoir cet aspect aussi caréné!

(cette technique de haubans était d’ailleurs très utilisé dans l’aviation que connait bien Gabriel Voisin et chez les architectes (notamment pour des ponts) qu’il affectionnait.

 

Le châssis en tôles d’acier embouties à caissons est aussi très moderne et permet un équilibre des masses tout en restant léger et en descendant le centre de gravité pour une meilleure tenue de route.

Il permet aussi d’avoir des “bacs” pour mettre les pieds à l’arrière et leur permettre d’être bien assis…
 (l’intérieur est en cours de finition)

Seule la mécanique reste classique (pour une Voisin), c’est un 6 cylindres sans-soupapes de 2994 cm3 avec 2 carburateurs Zenith pour 90 cv à 3500 tr/mn, l’entreprise n’ayant pas eu les moyens financiers de créer un nouveau moteur.

Boite 4 vitesses (2 mécaniques + 2 électromagnétiques avec une boite Cotal/Voisin), 4 freins avec servofrein à dépression, suspensions réglables depuis l’habitacle, les gènes Voisin sont bien là!

Seuls 28 châssis ont été construits entre 1934 et 1937 dont 7 Aérodyne!

vidéo:

[themoneytizer id=”4805-10″]

Voisin C25 Aérodyne de 1935 (Fondation Hervé)

Cette C25 est incroyable car, malgré les difficultés économiques, l’équipe de Gabriel Voisin (avec André Telmont)  a réussi à sortir une voiture moderne dont l’aérodynamisme s’inspire (encore et toujours) de l’aviation!

Il ne faut pas oublier qu’elle date de… 1935 et qu’elle répond à cette nouvelle mode du “Streamline”!

Sa carrosserie (usine) est, bien évidemment, en aluminium et s’inspire d’une aile d’avions pour son design.

Le toit coulisse vers l’arrière pour s’ouvrir (d’où sa forme arrondie et l’arrière type “fastback”) et les “hublots” permettent (au delà de laisser entrer la lumière dans l’habitacle en position fermée) de maintenir une visibilité via la lunette arrière quand ce dernier est ouvert et qu’ils se chevauchent…

Son ouverture se fait grâce à un moteur hydraulique à dépression!

Une fois de plus, les clignotants, les poignées de portes, les marche-pieds en godrons, les tirants d’ailes, le pare-brise sans joint…. sont typiques du “style Voisin”. Que d’ingéniosité…

 Son moteur est un 17 ch,  6 cylindres en ligne (toujours sans-soupapes) de 3 litres, double carbu Zenith, +/- 100 ch et peut monter à 160 km/h.

Elle possède aussi des amortisseurs réglables depuis le tableau de bord (qui est, par ailleurs, particulièrement complet). Sa boite est à 2 vitesses (+ 2 surmultiplication électromagnétiques) + une marche arrière.

 

La carrière de la 25 durera de 1935 à 1937 (celle-ci est 1935) et seulement 28 seront fabriquées (dont 7 Aérodyne), en grande partie à cause de leur prix de vente (elle était bien plus chère qu’une Bugatti 57, par exemple) et un peu à cause de sa sous-motorisation…

Elle fait partie de la collection Hervé depuis 1976.

   

C25 Aerodyne dans retroviseur

Encore un article sur une Voisin C25 Aerodyne dans retroviseur. Il est certain que cette sublime voiture a déjà été plusieurs fois présentée (surtout pour des ventes aux enchètes…!) mais je ne me lasse pas d’en voir des photos. Et elles sont réussies….

Enfin, l’article présente un peu plus Gabriel Voisin que la voiture en elle même et rappelle (un peu) à quel point sa vie est passionnante.

(Il y a évidemment d’autres articles aussi)

   

Pour compléter les photos: