Voisin C1 Torpédo Sport 1920

Cette belle Avions Voisin type C1 de 1920 était exposée au Salon de Reims (2021).

Elle rend hommage à la C1 Torpédo Sport d’Ernest Artault qui a gagné de meeting de Boulogne Sur Mer en 1920.

 

Il n’est pas surprenant de retrouver l’ingénieur Ernest Artault en pilote sur une Voisin C1 de course puisque ce dernier les connait bien! 

(photo issue de Le Miroir des Sports, trouvée sur Gallica, BNF)

En effet, après avoir travaillé sur la Panhard-et-Levassor 20 Cv Sans soupape (SS) avec Louis Dufresne, il crée le prototype “ADC” (Artault, Dufresne et Cabaillot, qui les a rejoint). Il est financé par les frères Morane et devient le prototype M1. Quand le pilote Léon Morane meurt, abattu juste avant la fin de la Première Guerre, le projet est proposé à André Citroën qui souhaite aussi se reconvertir dans l’automobile. Ce dernier préfère proposer une voiture moins chère et de grande série (ce sera la Type A, conçue par Jules Salomon) mais il leur présente Gabriel Voisin qui cherche, lui aussi, de nouveaux débouchés dans l’automobile…

L’ex-constructeur d’avions en modifie le châssis, met des frein à l’avant (en option pour commencer) et présente, dès 1919, la C1 (toutes les Voisin son dénommées par un Type “C”, comme “Char” ou Charles, le prénom de son frère, suivi d’un numéro dans l’ordre de leur apparition). 

La C1 est une grosse voiture de luxe de 18 Cv, moteur 4 cylindres en ligne sur 5 paliers, sans soupape et d’une cylindrée de 3969 cc.

Il développe environ 75 Cv et l’auto peut presque atteindre 120 km/h en laissant une jolie fumée derrière elle…

Le succès est réel et, pour le conforter, des C1 participent à de nombreuses compétitions et en reportent, comme la course de côte du Gaillon en 1922 ou le meeting de Boulogne sur Mer en 1920 auquel cette reconstruction rend hommage!

 

Artault et ses acolytes partiront chez Peugeot en 1921 et Gabriel Voisin le vivra comme un trahison puisqu’ils emportent avec eux les études de la C3 (qui succède à la C1).

Et voici celle qui était exposée au Salon de Reims:

J’adore particulièrement l’arrière avec son “cul pointu” rajouté… On sent l’évolution des lignes et de ce que seront les voitures de sport dans les années ’20. Voisin avait-il une longueur d’avance?

Il n’y a pas à dire, la voiture est imposante!

Et voici la salle des machines avec son 18 Cv, 4 cylindres sans soupapes (licence Knight) de 4 Litres de cylindrée.

et une petite vidéo pour en profiter sous toutes les coutures 😉 

Voisin C1 1920 “Course”

Cette Voisin C1  (c’est la première de la toute nouvelle marque automobile) est propulsée par un 4 cylindres (sans soupapes) de 4L, équipé de pistons allégés en aluminium et de bielles tubulaires,qui délivre environ 100 cv à 2950 t/m.

Elle possède des freins à l’avant avant (en option en 1920…).

Elle provient du “laboratoire”, c’est à dire du service “course” de l’usine, dirigé par Gabriel Voisin lui-même!

La carrosserie (la caisse), respecte les techniques d’aviation.

Elle en frêne lamellé et alu, recouverte de toile enduite et est particulièrement légère (19 kg) pour 3m de long sur 0.9m de large!
 

Elle remporte la course du Gaillon en 1920 (pilote Ernest Artault), lors de sa première sortie et en 1922, c’est Rougier qui remporte la course de côte du Limosnest en 2 m 12 s (3,7 km).

Il s’agit ici d’une reconstruction (châssis N°842) et elle a été vue ici à Montlhéry (VRM 2015). On peut la voir Ici en vidéo.

Voisin C1 de 1919

Cette Voisin C1 (le “C” est soit pour Char, surnom que Gabriel donnait aux voitures à l’époque, soit le “C” de Charles en hommage à son frère Charles dont il était très proche qui est mort prématurément…)

Elle est exposé dans le musée de Peter Mullin et il l’achetée en 2008 lors d’une vente Bonhams (châssis. 804 Moteur  826 pour 54085€ à restaurer…)

Elle a évidemment un moteur “sans soupape” de licence Knight (4 cylindres, 3969 cm3, 4 vitesses et elle a déjà des freins à l’avant!) G.Voisin se positionnait déjà sur la voiture de luxe et cherchait les moteurs les plus silencieux d’une part mais surtout offrant le plus de souplesse et le moins de vibration possible, d’autre part).

La carrosseire est de chez Voisin (il n’aimait pas beaucoup les autres carrossiers qui faisaient des caisses trop lourdes…)

La publicité de l’époque annonçait (modestement…):

“La Voisin

– adoptée par l’élite parce qu’il n’y a rien de mieux,

recherchée par les sportifs parce qu’il n’y a rien de plus rapide,

préférée par les dames parce qu’il n’y a rien de plus beau …”

 

 

 

 

vidéo d’une autre C1 de 1919 (attention, c’est furtif!):