Salmson VAL GSS 1929

Cette Salmson GSS de 1929 était exposée lors de Rétromobile 2018 par le Musée des 24 Heures du Mans.

 

 

 

Son moteur est un 4 cylindres en ligne 1100 cc (1094 cc) avec, la marque de fabrique de Salmson,  2 arbres à cames en tète. Il dévelope 45 ch -et peut monter à 145 km/h.

Le modèle présenté est semblable aux voitures qui se sont illustrées aux 24 Heures du Mans en 1927 et 1928. Ces performance ont été obtenues grâce à son moteur moderne, et à une carrosserie ultra-légère en toile tendue.

La carrosserie en toile de cette voiture est totalement d’origine telle qu’elle fut réalisée en 1929. Seul le pare-brise diffère car le règlement de la course en imposait un de grande dimension qui permettait d’accroche une capote.

Salmson VAL 3 de 1925

Voici une Salmson Type Val 3 carrossée en Torpédo Sport 2 places de 1925.

Son n° de châssis est: 10759 (moteur idem).

 

 

 

 

Son moteur est un 4 cylindres à 8 soupapes en tête commandées par 4 tiges verticales.

Très performant pour l’époque, ce petit moteur à “mono-culbuteur” permit à Salmson de remporter de nombreuses courses en catégorie cyclecar.

La marque se forgea ainsi très vite une excellente image de sportivité…

(photos du moteur d’autre autre Salmson VAL3 de 1925, d’une autre vente Osenat)

Ce “1100” (62 x 90 soit 1086 cc) de 7 CV, “monoculbuteur” (aussi dit “4 tiges”) développe 18 Cv à 3200 trs/mn et elle pouvait rouler à 75 km/h environ (et elle atteignait les 90 en version “Sport”).

Il s’agit ici d’un Type VAL3  (châssis “tulipé” à cadre ouvert).

Avec sa carrosserie sport, son “cul pointu” ,ses deux places décalées et son côté spartiate, elle est bien désirable! 🙂 

(les 3 photos ci-dessus sont issues de la vente Osenat à Epoqu’Auto 2018)

 

Salmson GS (Grand Sport) 1924 Henri Labourdette

Voici une bien belle interprétation de ce qu’aurait pu être un châssis/moteur de Salmson Grand Sport de 1924 avec une carrosserie dessinée par Henri Labourdette…

C’est l’Amicale Salmson qui exposait ce sublime Salmson GS de 1924 à Retromobile de 2019 et je la trouve exceptionnelle!

 

La Salmson GS (Grand Sport) est une voiturette de sport équipée du fameux moteur 4 cylindres de 1100 cc avec son double-arbre-à-cames en tête et sa culasse alu hémisphérique qui développe 35 CV et peut monteur à 120 km/h. La transmission se fait sur les roues arrières via une boite 3 vitesses (non synchronisées).

Il semble que son propriétaire l’ait acquise comme sur cette photo et, comme la carrosserie ne lui plaisait pas, il a décidé de s’inspirer du travail de Labourdette pour lui reconstruire un nouvel écrin… Le travail accompli et le résultat sont sublimes! Le dessin, l’équilibre et les finitions parfaite!

la voici exposée à rétromobile:

détails:

et en voici une belle vidéo:

Salmson Grand Sport 1924 from Sylvain Renault on Vimeo. vites

RALLY Type N Cabriolet 1932

c’est toujours à Epoqu’Auto (Lyon 2017), sur l’incontournable stand Salmson, que l’on pouvait découvrir, tout juste sortie de restauration, cette superbe Rally type N de 1932.

 

 

Que faisait-elle chez salmson, me demanderez-vous?

C’est tout simple, elle a un moteur (S4, 4 cylindres, double ACT, évidemment) de la marque comme c’est le cas de tous les “types N”!

En effet, comme expliqué dans cet article, Salmson a vendu quelques châssis/moteurs à Rally d’une part et aussi (comme c’est la cas ici) quelques moteurs seuls. Ce beau cabriolet est bien basé sur un châssis Rally et c’est bien une voiture luxueuse et très bien finie (et non plus un cyclecar ou une voiturette).

Place aux photos pour découvrir la belle:

CHASSIS RALLY SURBAISSE CABRIOLET 4 PLACES

MOTEUR SALMSON S4 1300 CM3 (65X98), DOUBLE ARBRE A CAMES EN TETE

ALLUMAGE PAR MAGNETO SALMSON H48

DYNASTAR EN BOUT DE VILEBREQUIN

BOITE MECANIQUE 4 VITESSES

et voici lses dessous, son moteur et son châssis (photos récupérées sur le site du carrossier restaurateur “Carrosserie Kayedjian“)

Elle sortait tout juste de sa restauration, merci à l’Amicale de nous la présenter en primeur… 😉

Salmson Randonnée G-72

C’est toujours lors du passage du Rallye des Clubs de Marque que l’ont pouvait voir passer ces deux Salmson “Randonnée” G-72, une berline et un cabriolet carrossé par G. Desvaux.

 

Voici un petit rappel sur les G-72, descendantes des S4-E (comme le veut désormais la tradition de la marque, moteur en alliage léger et à double A.C.T. et boite électro-magnétique Cotal):

Les 13 CV

  • – de 1938 à octobre 1950: Type S4-E
  • – de octobre 1950 à février 1951: Type E-72
  • – depuis février 1951: Type G-72

La transformation de la S4-E en G-72 s’est effectuée en deux étapes principales:

  1. remplacement du moteur 4 cylindres 84 x 105par un nouveau modèle perfectionné et allégé bien que d’un dessin semblable. C’est le moteur G. de 4 cylindres 82 x 102 ce qui ramène la cylindrée à 2200 cc (2312 cc pour les S4-E)
    Malgré cette réduction de capacité mais grâce à ses perfectionnements et à un rapport volumétrique porté à 6.8 au lieu de 6.1 la puissance à 4400 trs/mn passe néanmoins à 70 CV.
  2. Création d’une carrosserie entièrement nouvelle à 6 glaces qui équipe le plus récent modèle: la “Randonnée” dont le symbole est G-72.

En tout, 507 “Randonnée” seront fabriquées (tous modèles confondus) jusqu’en 1954.

Voici la berline:

et le cabriolet:

vidéo:

[themoneytizer id=”4805-10″]

 

Salmson S4-61 Coach de 1939

C’est toujours lors du passage du Rallye des Clubs de Marques que j’ai pu découvrir cette belle (et rare) Salsmon S4-61 Coach de 1939.

Sortie au Salon de 1938, la Salmson S4-61 (1730 cc, 10 CV) arrive un an après sa grande soeur, la S4-E (2300cc, 13 CV).

La S4-61 succède donc à la S4-DA mais un châssis surbaissé, et, comme le veut la tradition de la marque, le moteur est toujours à double-arbre-à-cames-en-tête! La boite de vitesse est la fameuse boite “Cotal”.

Elle sera produite de 1938 à 1942 puis reprendra de 1946 à 1952. Tous modèles confondus (berline, coupé et cabriolet), environ 700 S4-61 ont été construite jusqu’en ’42 et presque 1500 entre 1946 et 1952.

Ces autos pouvaient, avec leur 55 cv,  monter à 125 km/h.

Celle présentée ici est un beau “coach” de 1939. Elle est aussi sobre qu’élégante, je trouve… 🙂

[themoneytizer id=”4805-10″]

 

Salmson S4-61 Cabriolet

cette belle Salmson S4-61 Cabriolet a participé au Rallye des Clubs de Marque (2017, organisé par le club Lorraine Dietrich).

C’est toujours agréable de croiser ces autos sur la route et presque de suivre la vie de ce beau cabriolet. En effet, je l’avais repérée à Epoqu’auto en 2014 lors de la vente Osenat.

 

A quelques détails près, elle est particulièrement chic…!

Par ailleurs, la marque Salmson était bien représentée lors de ce rallye avec 5 voitures (que je me ferai un plaisir de présenter… 😉 )

 

 

 

et voici une petite vidéo:

[themoneytizer id=”4805-10″]

 

Salmson VAL 3 de 1924 à Rétromobile

Pour l’édition 2017 de Rétromobile, l’Amicale Salmson a frappé un grand coup en présentant celle qui fut probablement le “clou du spectacle” de ce salon, une VAL 3 de 1924 “sortie de garage”!

(bon, ok, avec les Delage 1500cc aussi)

 

Dès l’origine, les véhicules Salmson se devaient de répondre à 3 exigences: solidité, économie et confort.

Celui-ci, n° 7951, sorti d’usine le 12 avril 1924 est donc un des tous derniers VAL3, 1er modèle (fabriqué jusqu’au 17/04/1924 et les n° vont jusqu’au 4978).

En tout, 2076 “1ers modèles” sortiront d’usine, entre les AL 22, 23, AL 3 et VAL3.

(J’espère ne pas me tromper 🙂 )

 

 

Son moteur est 4 cylindres monobloc, monoculbuteur de 1086 cc et développe 18 cv à 3200 trs/mn.

Une des particularités de ce moteur est qu’il a 8 soupapes mais commandées par 4 tiges seulement, c’est simple et ingénieux (et breveté donc exclusif à la marque!).

 

 

 

Celle-ci va être restaurée mais, fort heureusement, devrait conserver sa sublime patine…

Merci pour cette présentation 🙂

Salmson S4D à Epoqu’auto 2016

comme à son habitude, l’Amicale Salmson était bien présente au salon Epoqu’auto de Lyon. C’est toujours l’occasion de rencontrer les membres et de (re) découvrir une belle Salmson, cette marque bien française et ses belles mécaniques…

Cette année, c’est un très beau faux-cabriolet S4D qui était exposé.

Sortie en 1934, “D” cède à la mode aérodynamique et sa calandre s’est inclinée (par rapport à la S4C). Aussi, son moteur, évolution du 1500 cc 2ACT de la S4D, passe à 1600 cc (9CV) (puis 1700 cc avec la S4DA à partir de 1935). Son train avant à roues indépendante et sa direction à crémaillère très précise lui procurent un excellant agrément de conduite, plutôt sportif…

Quant à la boite “Cotal” (fabriquée chez Salmson sous licence), en option sur les dernière s4C est devenue de série.