Lorraine Dietrich B3/6 de 1928 au musée de Peter Mullin

ld mullin 2Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller en Californie mais dès que j’irai, j’en profiterai pour visiter le musée de Peter Mullin. Non seulement il y a une des plus belles collections de nos voitures françaises les plus emblématiques de l’entre-deux-guerres mais il y a aussi une très belle Lorraine B3/6 de 1928, modèle sport…

Ce Roadster, type « Le Mans » est donc une 15 ch et c’est le chassis 122607 .

La restauration est à « l’américaine », avec un budget sans limite….

Voici donc une vidéo faite par un amateur pour patienter et pour le plaisir des yeux…

Et là, on la voit rouler (doucement) à l’arrivée du concous de Peeble Beach. Il n’y a que du beau monde 🙂

On la voit à 5’38mn, pour les impatients…

 Lorraine-Dietrich Type B3-6 (1)

Lorraine B3/6 de 1928 Berline Ets Grummer

Voici la présentaton d’une Lorraine de 1928.

Ces photos ont été prises chez le même passionné qui possède celle de 1911 et sa 3° Lorraine sera présentée prochainement ( the last but not the least 🙂 ) Merci encore…

Il s’agit donc d’une Lorraine Dietrich B3/6 Berline avec séparation chauffeur de 1928, carrosserie acier de chez « Grummer ».

Elle pèse 2250 kg.

Elle a le fameux moteur 15 HP à 6 cylindres de 3,446 L avec carburateur Zenith de 36, 4 vitesses + marche arrière et elle est donnée pour 125 km/h.

 

Quelle gueule… Notez l’indicateur de direction…

  

L’intérieur est un vrai salon avec le haut-parleur pour donner des ordres au chauffeur (qui est plutôt bien lotti au poste de pilotage…)

  

Quelques détails dont le Lévrier de Casimir Brau, une oeuvre d’art à lui tout seul…

  

Et voici la mécanique avec le fabuleux 6 cylindres, si fiable qu’il devait pouvoir faire 150000km sans être ouvert…

 

Vidéo d’une Lorraine de 1911, « The Franschhoek Motor Museum »

Voici une vidéo du musée « The Franschhoek Motor Museum » en… Afrique du Sud, qui présente une « Lorraine Dietrich, licence Turcat-Méry »

Le modèle présenté est de 1911, licence Turcat-Méry, moteur 4 cylindres à soupapes latérales de  5,7-litres , 28hp,  4 vitesses, transmission par cardans, freins à l’arrière uniquement (comme toutes les voitures de cette époque) à tambours.

Elle devait marcher fort…..

Le musée précise qu’elle a appartenu au riche magnat diamantifère Charles Newberry et qu’elle faisait partie de son musée privé appelé Prynnsberg.
Il est vrai que les Lorraine Dietrich s’exportaient bien et plaisaient à une clientèle haut de gamme!

 

Lorraine Dietrich Torpédo 1911 FRHF4

Lorraine Dietrich est une marque automobile de prestige et passionnante. Son histoire l’est tout autant et je suis en train de la passer en revue sur ce blog.

Néanmoins, mon principal objectif est de faire vivre ces voitures (celles qui restent) car elles le méritent vraiment ….

Ce que je ne savais pas, c’est que j’allais rencontrer un possesseur dont la passion n’a d’égal que sa gentillesse…

C’est donc une des voitures de ce grand passionné que je vais vous présenter:

un Torpédo de 1911. Un Type  « FRHF4 », Moteur 2,2 L  12HP  Licence  TURCAT-MERY. 4 vitesses+marche Ar, elle est donnée pour 85 km/h et son poids est de 1100 Kg.

La carrosserie Torpédo a été réalisée par « Les Grandes Carrosseries Nouvelles à Paris »

Maintenant, place aux photos (et encore merci à Jean d’avoir accepté que je fasse des articles sur ses « Lorraine », 2 autres suivront)

 

On ne peut que constater le luxe des matériaux et des détails…. Et en plus, quelle allure 🙂

  

 

Les entrailles…

  

Voilà, voilà….

 

Quitter la version mobile
%%footer%%