Lancia Lambda Torpédo 1923

Lancia Lambda série 1 1923 2Il ne faut pas toujours se fier aux apparences car, sous son allure (presque) classique (mais très élégante et très basse), cette  Lancia Lambda est particulièrement innovante…

En effet, la Lambda (type 214), présentée en 1922 et fabriquée de 1923 à 1931 à environ 13000 exemplaires (belle carrière!) propose des solutions d’avant-garde comme:

-les suspensions avant à roues indépendantes (brevet Lancia) avec amortisseurs hydrauliques télescopiques. Ceci lui procure une excellente tenue de route et un très bon confort.

freins aux 4 roues (les freins à l’avant commençaient seulement à apparaître…)

-moteur V4 en alu. Lancia est probablement le premier à avoir fait des moteurs en V. (2 120,57 cm3, puissance maxi 49 HP à 3 250 tr/min, soupapes en tête, 1 arbre à cames en tête central ; pistons en aluminium)

-carrosserie monocoque!

(pas de châssis traditionnel à longerons, il est remplacé par une structure en acier embouti conçue pour travailler comme une poutre unique. L’arbre de transmission n’étant plus sous le plancher (mais logé dans un tunnel à l’intérieur de l’habitacle, comme dans les voitures à propulsion actuelles…), la carrosserie est nettement plus basse, ce qui améliore encore la tenu de route. L’ensemble est aussi beaucoup plus rigide.

Celle présentée ici est une 1ère série de 1923 (Châssis: 63, moteur 71), dans son jus d’origine et carrossée en Torpédo. (Stand Christoph Grohe, Rétromobile 2016)

 

Greta Garbo ne s’y trompa pas en posant dans une Lambda (1924?) et ce type d’auto participa à de nombreuses compétitions…

 

FIAT-Isotta Fraschini 1905

nous sommes tous d’accord, l’association FIAT-Isotta Fraschini, même si ces deux noms sont italiens, n’a jamais existée (enfin, je crois)… Aussi, une auto aussi longue, ça reste surprenant! Qu’est-ce donc, alors?

En fait, il s’agit là d’un de ces « Bitzas« , comme savent si bien les faire les anglais… Il a été réalisé par l’association d’un châssis de FIAT créé pour des records de vitesse et datant de 1905 (d’ailleurs, FIAT a bien eu un projet similaire en assemblant deux moteurs 4 cylindres!) et d’un moteur d’avion Isotta Fraschini datant de la Première Guerre Mondiale.

Ce moteur était donc dédié pour l’aviation, c’est un Isotta Fraschini V6 (V pour « vollo », c’est à dire « vol » ou « aéro » et 6 cylindres en ligne). D’une cylindrée de 16 litres 1/2, il développe plus de 250 CV à 1650 trs/mn (quel couple il foit avoir!).

Notez la transmission inversée (derrière les roues arrières!) 🙂

 

 

Le capot avant est interminable et l’effet encore plus accentué par les sièges en porte-à-faux arrière…

 

 

 

   

Merci à Mike Vardy pour cette réalisation.

Quitter la version mobile
%%footer%%