Lorraine Dietrich au Grand Prix de Dieppe 1908

Arthur-Duray-Henri-Rougier-Ferdinando-Minoia-sur-Lorraine-Dietrich-Grand-prix-de-lA.-C.-F.-1908-course-automobile-à-Dieppe-le-7-juillet-300x225 Lorraine Dietrich au Grand Prix de Dieppe 1908 Dieppe 1908 le moins que l’on puisse dire, c’est que nos Lorraine Dietrich n’ont pas brillé lors de cette course de l’A.C.F. (Automobile Club de France) à Dieppe le 7 juillet 1908. Mais l’histoire d’une marque n’est pas faite que de succès et c’est peut-être grâce à l’expérience de ces échecs (et à l’arrivée de Marius Barbarou à partir de 1914) qu’ils ont réussi à se hisser au plus haut après guerre….. (1924, 1925 et 1926) 🙂

Après une décevante 4ème place l’année précédente (de Fernand Gabriel sur la LD1), Duray ayant du abandonner après avoir mené jusqu’au 9ème tour (sur 10) et après avoir battu le record de vitesse moyenne (121.34 km/h), Lorraine Dietrich inscrit 3 voitures:

la n° 5 d’Arthur Duray, la n° 22 d’Henri Rougier et la n° 38 de Ferdinando Minoia.

Arthur-Duray-sur-Lorraine-Dietrich-Grand-prix-de-lA.-C.-F.-1908-course-automobile-à-Dieppe-le-7-juillet-300x225 Lorraine Dietrich au Grand Prix de Dieppe 1908 Dieppe 1908 Henri-Rougier-sur-Lorraine-Dietrich-Grand-prix-de-lA.-C.-F.-1908-course-automobile-à-Dieppe-le-7-juillet-300x225 Lorraine Dietrich au Grand Prix de Dieppe 1908 Dieppe 1908 Ferdinando-Minoia-sur-Lorraine-Dietrich-Grand-prix-de-lA.-C.-F.-1908-course-automobile-à-Dieppe-le-7-juillet-Gallica-300x225 Lorraine Dietrich au Grand Prix de Dieppe 1908 Dieppe 1908

Malheureusement, aucune n’arriva, toutes victimes de problèmes mécaniques (magneto ou embrayage)Lorraine-Dietrich-CFQ-40-CV-1908-300x200 Lorraine Dietrich au Grand Prix de Dieppe 1908 Dieppe 1908

voici le type de voitures qui participaient:

CFQ, 40 cv, 4 cylindres.

 

 

 

Cette course a été emportée par Christian Lautenschlager sur Mercedes suivi des français Victor Hémery et René Hanriot sur Benz.

Il n’y aura plus de grand prix de l’A.C.F. avant 1912 (mais il y aura d’autres courses automobile).

Sur cet extrait vidéo, on peut apprécier l’ambiance, comprendre la nécessité pour le pilote de partir avec son mécanicien, imaginer la tenue de route de ces voitures de course et, pour ma part,  j’adore le bruit des moteurs …;)

pinit_fg_en_rect_red_28 Lorraine Dietrich au Grand Prix de Dieppe 1908 Dieppe 1908

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *