La Buire « Sport » 1926

DSCF7897-300x200 La Buire "Sport" 1926 Divers Voici une reconstruction de ce qu’aurait pu être une La Buire Sport de 1926. C’est l’atelier ARA Classique qui présentait ce travail au dernier Epoqu’Auto (2017).

Ce projet permet de rappeler que cette marque régionale a existé… 🙂

 

DSCF7898-300x225 La Buire "Sport" 1926 Divers

Ils se sont basés sur les dessins d’un projet de l’usine et d’un châssis existant pour recréer cette auto de course.

 

 

 

 

 

DSCF7900-300x200 La Buire "Sport" 1926 Divers  DSCF7899-300x200 La Buire "Sport" 1926 Divers

pub-la-buire-1926-111x300 La Buire "Sport" 1926 Divers

Pour rappel (résumé piqué sur une annonce d’une vente Osenat pour une LA BUIRE 14 CV Type 12, il y a quelques années…)

C’est en 1847 que monsieur Frossard de Saugy créa à Lyon les chantiers de La Buire, dans le quartier du même nom.

La société est dédiée à la construction mécanique et plus spécialement au matériel roulant pour les chemins ferrés. Innovant en permanence, sa réputation surpasse rapidement les frontières.

La diversification vers l’automobile est entreprise dès le tout début du XXème siècle.

Après avoir présenté les premiers châssis en 1904, c’est le 6 mai 1905 que la Société Anonyme des Automobiles La Buire est fondée.

Le directeur commercial est monsieur Audibert, l’ancien associé de monsieur Lavirote et le directeur technique est monsieur Berthier, qui vient de chez Rochet-Schneider. Ces deux personnages ont donc déjà une solide expérience dans le domaine.

La marque se bâtit rapidement une solide et excellente réputation aussi bien en compétition en remportant de très belles victoires que sur la qualité de ses fabrications.la-buire-lva-218x300 La Buire "Sport" 1926 Divers

Silencieuses, robustes et infatigables, les La Buire sont régulièrement récompensées lors des concours notamment pour leur innovation. La gamme s’étoffe, les commandes vont bien et un magasin parisien est implanté sur les Champs Elysées.

Mais la faillite de la maison mère fin 1909 entraîne celle des automobiles qui pourtant se portaient bien.

En 1910, la Société nouvelle des Automobiles La Buire voit le jour et continue la fabrication. Les voitures sont toujours innovantes et en 1913 elles reçoivent le démarreur électrique.

Après la grande guerre, les usines s’agrandissent et déménagent dans la Grande Rue de Montplaisir à Lyon. Les modèles principaux et les plus connus sont ceux équipés du radiateur en coupe vent.

Le type 11 est le premier avec ce radiateur, c’est une 12 chevaux.

Le type 12 avec son moteur 14 chevaux est imbattable en course de cote et remporte beaucoup de victoires, cc Limonest, cc Planfoy, cc des Alpilles,…

Pour compléter la gamme, en 1923 un nouveau modèle 10 chevaux remplace la 12 chevaux et les freins avant apparaissent de série sur toutes les voitures.

La marque ne réussira pas à traverser la grande crise de 1930.

la-buire-oldtimerfarm-2-300x225 La Buire "Sport" 1926 Divers Voici à quoi peut ressemble son moteur moteur , photos trouvées sur le site de vente Oldtimerfarm.be la-buire-oldtimerfarm-1-300x225 La Buire "Sport" 1926 Divers

(ça sent bon la belle finition!)

 

 

 

 

 

et voici une calandre de  cette époque:

la-buire-14-cv-type-12-300x200 La Buire "Sport" 1926 Divers

pinit_fg_en_rect_red_28 La Buire "Sport" 1926 Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *