Hotchkiss AM 1922

Hotchkiss-AM-1922-2-300x200 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss Avant de présenter la Hotchkiss AM de 1922 qui était en vente au dernier salon d’Epoqu’Auto, voici comme elle était présentée dans le Génie Civil d’Octobre 1923

HOTCHKISS, 12 C. V., type A. M.

Le_Génie_civil_-_revue_..._hotchkiss-am-1923-1-2-300x169 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss La Société des Automobiles Hotchkiss a créé cette année un type nouveau, le châssis A. M. 12 C. V. Le moteur (fig. 40 et 41) est un quatre-cylindres monobloc de 80 millimètres d’alésage et de 120 millimètres de course. La culasse est rapportée. Les soupapes, inclinées, sont placées en chapelles latérales et commandées par des poussoirs à champignon; elles sont complètement enfermées. Une pompe à engrenages distribue l’huile sous pression. L’allumage se fait par magnéto à haute tension; le refroidissement par thermosiphon.

Le courant électrique nécessaire à l’allumage et au démarrage est fourni par une dynamo montée en tandem avec la magnéto. Le démarreur électrique entraîne le moteur au moment du démarrage par une couronne dentée taillée dans le volant. Le moteur actionne un gonfleur de pneus.

L’embrayage (fig. 40) est à disque unique fonctionnant à sec.

Le_Génie_civil_-_revue_..._hotchkiss-am-1923-1-206x300 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss Le_Génie_civil_-_revue_..._hotchkiss-am-1923-2-206x300 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss

Le changement de vitesses comporte quatre vitesses avant et une marche arrière au moyen de trois baladeurs. Le levier de changement de vitesses est monté à rotule sur le couvercle de la boite dans l’axe de la voiture. Suivant la formule généralement adoptée aujourd’hui, le carter du changement de vitesses est supporté par le moteur. De plus, l’ensemble est fixé au châssis sur des supports à ressorts qui empêchent les vibrations de se propager.hotchkiss_am_saloon_1923-300x215 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss

La transmission entre la boite de vitesse et le pont arrière a lieu au moyen d’un arbre à deux joints de cardan réalisés par des disques flexibles Hardy. Le pont arrière, du type banjo, en tôle emboutie renferme un bâti en aluminium facilement démontable, sur lequel sont rapportés les organes du couple conique et du différentiel. Les engrenages du couple conique sont à denture spi-ale Gleason.

La poussée et la réaction sont équilibrées par les ressorts de suspension arrière, suivant le mode qui a été réalisé depuis longtemps déjà par la Société Hotchkiss, et qui porte d’ailleurs son nom.

Le_Génie_civil_-_revue_..._hotchkiss-am-1923-2-2-300x147 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss La direction (fig. 42 à 44) est à vis et secteur. Les commandes de carburateur, d’avance à l’allumage et de klaxon, ont été groupées sur le volant et sont indépendantes de son mouvement de rotation.

La voiture est munie de freins sur les quatre roues, à tambour et machoires intérieures. Les figures 45 et 46 représentent la commande de frein sur roue avant. La timonerie agit sur un axe de renvoi M tourillonnant dans le corps de l’essieu avant.Le_Génie_civil_-_revue_..._hotchkiss-am-1923-2-3-300x94 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss La bielle d’accouplement L est disposée de manière que sa longueur puisse rester la même, quel que soit le braquage des roues. La timonerie de commande de frein avant présente d’ailleurs une particularité qui a été brevetée par la Société Hotchkiss et qui consiste à interposer un levier de renvoi intermédiaire au niveau de l’extrémité arrière du ressort avant. L’emplacement et les dimensions de ce levier sont tels que le point où il s’articule avec la bielle commandant l’axe de renvoi M. soit sur l’axe fictif de rotation de l’essieu avant, lorsque celui-ci se débat, tout en restant lié à ses ressorts de suspension.

Le châssis repose à l’avant et à l’arrière sur des ressorts droits.

Voie mètres 1,35

Empattement 3,07

Poids du châssis nu kilogr. 950

Le réservoir d’essence, placé à l’arrière du châssis, contient 63 litres et alimente le carburateur par l’intermédiaire d’un exhausteur. Toutes les articulations sont pourvues de graisseurs Técalémit, qui ont été décrits l’année dernière dans le Génie Civil (*).

(*) Voir le Génie Civil du 23 octobre 1922 (t. LXXXI, no 18, p. 393).

Hotchkiss-AM-1922-4-300x200 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss Et maintenant qu’on sait à quoi on a à faire, voici la belle qui était dans un jus sublime… J’adore! 🙂

Hotchkiss-AM-1922-3-300x200 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss Hotchkiss-AM-1922-1-300x200 Hotchkiss AM 1922 Hotchkiss

 

Vous avez aimé cet article? Merci de le partager en cliquant ci-dessous!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :